Articles Cantley 1889

<em>Echo</em> Cantley <em>Echo</em>

Reflets instantanés de notre passé ~ Hivers de Cantley

Margaret Phillips

Nos meilleurs vœux pour un joyeux et heureux temps des Fêtes en santé, de la part des bénévoles de Cantley 1889

De 1829 jusqu’au début des années 1960, Cantley était principalement une communauté agricole. L’agriculture n’é ure n’était pas ait pasfacile ici sur le bord du Bouclier canadien rocheux. Cependant, nos fermiers ont réussi à survivre grâce à un travail acharné, à l’ingénuité et à l’aide de leurs familles et de leurs voisins. L’hiver était, bien entendu, la saison la plus difficile, car la plupart ar des fermes de Cantley n’avaient ni électricité ou eau courante jusqu’à la fin des années 1950.

Nous espérons que ces photos des hivers de Cantley vous aideront à concevoir la vie à Cantley, alors et maintenant. Bonne lecture !

 

1939- Russel Blackburn de Cantley (à gauche) a obtenu un contrat pour déneiger les chemins de Cantley. Il loua ce bouteur RD8 de L.T. Martin à Ottawa. Courtoisie de Gary Blackburn.

Autour de 1956 – Ray Foley « déneigeant » le chemin qui menait à la maison de Brian et Selma Barkham. La maison de ferme des Foley se trouvait au loin. Les Foley avaient deux chevaux de labour pour tirer leur chariot, traîneau ou rouleau à neige. De fait, la neige n’était pas poussée, mais entassée sous le poids du traîneau ou « comprimée » par un lourd rouleau de fer attaché aux chevaux. Le père de Lola Foley, George Burke, a eu un contrat afi n de « rouler » les routes en hiver, aussi loin qu’au sud de PointeGatineau. Courtoisie de Oriana Barkham.

L’église unie St-Andrew, bâtie en 1877, était l’un des plus anciens bâtiments restants de Cantley jusqu’à sa démolition en 2020. Cette simple, mais élégante église, a été le centre de la communauté protestante pendant 140 ans jusqu’à sa désacralisation en 2016. L’organiste durant près de 35 ans, Eirene McClelland, a relaté les 100 ans d’histoire en 1976. Courtoisie de Bob McClelland.

10 avril 1971, « l’année de la grosse tempête », John (à gauche) et Stephen Holmes dans l’entrée de leur ferme familiale. Dans les premières années, les fermes éloignées du chemin principal étaient souvent ensevelies sous la neige durant de longues périodes. Les familles se préparaient pour être autosuffi santes durant ces périodes d’isolement hivernal. Courtoisie Mary Holmes .

Maison McGoey-Milks (694, montée de la Source) construite par le premier curé de l’église Sainte-Elizabeth autour des années 1870. Le charpentier Anthony Milks a acheté la maison en 1885. La maison est restée dans la famille Milks jusqu’à sa vente en 2008. En 2013, le toit victorien de la véranda a été détruit par la glace. Courtoisie Bob McClelland.

1940 – Le « vieux chemin de Cantley » (montée de la Source) au chemin St-Andrew - vue vers l’église unie St-Andrew (à droite). La tranchée profonde indique qu`un bouteur a déneigé le chemin. « Le gros orme », tel qu’il était connu, avait un diamètre de cinq pieds et une couronne de quatre-vingt-cinq pieds. En 1960, il a été coupé pour élargir le chemin. Le poteau et la ligne téléphonique, appartenant à la coopérative téléphonique de l`est de Wakefi eld, fournissait des services ruraux de téléphonie dans la région de Cantley et de Wakefi eld. Mme Déziel était la téléphoniste. Courtoisie de Hubert McClelland.

Afin d’augmenter le revenu familial, la plupart des fermiers de Cantley quittaient leur foyer l’hiver pour aller travailler ailleurs, laissant leurs femmes gérer la ferme et la famille. Plusieurs travaillaient dans les camps de bûcherons au nord de Cantley comme celui sur la photo montrant Joseph B. Holmes (à gauche) de Cantley avec ses collègues. Courtoisie de Theresa Lynott Holmes.

Ann et Russel Blackburn de retour à leur ferme sur le chemin River après une visite à l’église St-Andrew, à la fin des années 1930. Molly, le cheval bien-aimé de Ann, tirait leur traîneau. Courtoisie Gary Blackburn

Décembre 1978 – Ruggie Holmes et son fi ls John repérant des arbres de Noël sur leur ferme. Courtoisie Mary Holmes.

Hiver 1976 – Bob et Mary Anne Phillips ont emménagé dans leur maison de retraite, La Grange. Bâtie en 1819, il était prévu en 1972 de démolir cette gigantesque étable ontarienne. Déterminés à la sauver, ils ont désassemblé puis transporté chaque bûche à Cantley quand le sol a été gelé. Ils ont passé quatre autres années à la reconstruire et à l’adapter pour en faire leur maison. Aujourd’hui, La Grange de la Gatineau est le théâtre d’événements publics, de concerts ainsi que de mariages. Courtoisie M. Phillips.

La famille Phillips de Cantley a sauvé cette petite grange en rondins de 1835 de la démolition. Ils l'ont démantelé bille par bille puis l'ont reconstruit sur leur propriété de Cantley.


Retour au liste...