Articles Cantley 1889

<em>Echo</em> Cantley <em>Echo</em>

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Octobre 2021, Volume 33 no 4. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.


Le(s) fantôme(s?) de la propriété Phillips

Par Margaret Phillips

Le site " Randonnées - Haunted Walks " d'Ottawa parle du fantôme de la propriété Phillips. Plusieurs livres et articles décrivent ses hantises.

Depuis 67 ans, les croyants et les non-croyants ont été témoins d'un large éventail de singeries fantomatiques à différents endroits de notre propriété.

Juste à temps pour Halloween, voici quelques-unes de leurs histoires.

Le portrait de la reine Victoria est maintenant accroché à La Grange au-dessus de ce lit de repos ayant appartenu au Premier ministre Mackenzie King. Des témoins disent qu'il est hanté par son esprit.

Tout a commencé peu après que mes parents eurent construit notre chalet à Cantley, en 1954. Au coeur de la nuit, des bruits de pas les réveillaient souvent, se déplaçant toujours du même coin au coin opposé de notre pièce principale. Ma mère s’était levée pour vérifier que tout allait bien pour nous, les jeunes enfants. Tout semblait normal, à l’exception de notre chat dont les poils se hérissaient.

À courte distance de marche du chalet, se trouve notre cabane en rondins de 1832 où ma grand-mère a séjourné. Elle aussi a entendu, durant la nuit, des bruits de pas allant d’un coin à l’autre, parfois précédés du cliquetis du gros loquet de la porte. D’autres hôtes de la cabane ont rapporté les mêmes bruits. Un matin, nous avons trouvé un invité endormi sous le porche de notre chalet. Embarrassé, il a expliqué qu’il était "trop effrayé" pour rester dans le chalet parce qu’il avait entendu des bruits de pas étranges.

Le professeur M, un non-croyant, vivait dans notre cabane en rondins. Il a ignoré durant la nuit les bruits de pas jusqu’à ce qu’ils commencent à monter l’escalier vers l’étage. Une nuit, ils sont arrivés en haut. M a été réveillé par une lumière aveuglante. Mais ce qui l’ennuyait le plus, c’était le portrait de la reine Victoria accroché au mur principal de la cabane. Durant la nuit, ce portrait est tombé sur le sol. M l’a réparé et a renforcé la fixation. La même chose s’est produite à plusieurs reprises. Finalement, M a placé dessus une affiche dissimulant la reine Victoria. Le portrait n’est plus jamais tombé.

Les occupants suivants de la cabane en rondins entendaient régulièrement les bruits de pas, tout comme leurs chats qui se crispaient, le poil hérissé. Différents tours de passe-passe ont commencé à se produire durant la nuit. S remplissait souvent un vase de fleurs fraîchement cueillies. Inexplicablement, le lendemain matin, elle trouvait le vase et les fleurs éparpillés sur le sol. Parfois, la porte du poêle à bois cliquetait puis s’ouvrait pendant la nuit. Des objets disparaissaient et réapparaissaient.

Un fantôme a emménagé à La Grange en 1976 avec mes parents. Il aimait particulièrement la salle de bain de l’étage. Souvent, alors que l’on était assis paisiblement au rez-de-chaussée, on pouvait entendre la chasse d’eau de la salle de bain au-dessus.

Par une chaude nuit d’été, alors que papa et son ami T. se baignaient dans la rivière voisine, T. a agité le doigt vers une bûche à proximité. Papa a regardé juste à temps pour voir une forme blanche floue s’estomper. Au bout d’un moment, la forme est réapparue dans une lumière rougeoyante. Elle ressemblait à une femme aux longs cheveux mouillés, qui planait au-dessus de l’estacade.

Ni ma fille ni son amie B de passage ne connaissaient l’histoire de papa. Une nuit, les amies dormaient dehors quand l’amie s’est réveillée. Une forme blanche floue est apparue lentement. Une femme en blanc, aux longs cheveux noirs dégoulinants, s’est adressée à B en lui disant qu’elle et son fiancé descendaient la rivière voisine pour s’enfuir parce que leurs parents ne permettaient pas leur mariage. Le couple effrayé a lutté pour naviguer dans des rapides dangereux. Finalement, après avoir atteint des eaux plus calmes, elle s’est tournée vers son amoureux juste à temps pour le voir réussir à la pousser par-dessus bord. Il l’a maintenue sous l’eau jusqu’à ce qu’elle se noie.

Lors de ses recherches pour sa pièce de théâtre de 2016 intitulée A River Runs Through Us, Ian Tamblyn a demandé aux aînés Anishinabeg de Kitigan Zibi de raconter leurs histoires au sujet de la rivière Gatineau. Dans l’une d’elles, ils ont parlé d’une jeune fille métisse et de son amoureux, un draveur blanc. Leur mariage interracial étant interdit, ils se sont enfuis. Elle s’est tragiquement noyée près de la chute Eaton.

Avant 1927, la chute Eaton était située en amont des eaux plus calmes de l’actuelle propriété Phillips.

Avez-vous une histoire à raconter ? Communiquez avec info.cantley1889@ gmail.com

 

De nombreux incidents inexplicables ont été rapportés par différents occupants de notre cabane en rondins de 1832.
Intérieur de la cabane. Ce vase est tombé à plusieurs reprises de ce buffet. La porte du poêle à bois s'ouvrait souvent de façon mystérieuse.

 

Cette vieille cloche d'école s'est mise à sonner toute seule une nuit - sans explication. Nos chats se sont figés devant notre porte, le poil hérissé. M. Phillips
La chute Eaton avant l'inondation de 1927. GVHS CD-052/02887-034

 

Retour au liste...