Articles Cantley 1889

<em>Echo</em> Cantley <em>Echo</em>

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Juin 2021, Volume 33 no 11. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.


Patrimoine de Cantley – Pourquoi est-ce si important?

Michael Rosen, président, Comité du patrimoine, Cantley 1889, Traduit par Chantal Perron

Au cours des 20 dernières années, la municipalité de Cantley a été l’une des communautés qui ont connu la croissance la plus rapide au Canada. Malheureusement, cela veut dire la disparition de plusieurs structures historiques importantes et de nombreux paysages. Parmi les cinq « premières maisons de Cantley » documentées par Bob Phillips dans L’histoire de Cantley (1989), trois ont disparu : la maison Blackburn (1900), la maison Dean (1903) et la United Church (1877). La United Church était l’un des plus vieux bâtiments de la communauté de Cantley. L’inquiétude s’est particulièrement installée lorsque le permis de démolition municipal a été délivré en 2020 sans avoir pensé à reconvertir le bâtiment.

Drave sur la rivière Gatineau à Cascades, près des rives de Cantley, août 1900 (avant les inondations de 1927). Photo Topley Studio fonds, Archives Canada

Le chiffre « 89 » est important pour Cantley. C’est en 1889 que Cantley a d’abord été créée à l’extérieur de l’ancien canton de Hull Est, qui deviendra par la suite une partie de la Ville de Gatineau. Lorsqu’il est devenu évident que la voix de Cantley n’était pas entendue (le fait de parler d’un dépotoir n’aidait pas), un référendum a créé la « nouvelle » municipalité de Cantley en 1989. En 2010, le groupe communautaire Cantley 1889 a été formé « pour découvrir, inventorier, protéger et promouvoir notre patrimoine ».

En effet, nous sommes tous liés au patrimoine de Cantley de différentes façons. Le patrimoine inclut :

  • Le matériel – nos sites, immeubles, monuments, artéfacts et nos archives historiques;
     
  • Le naturel – nos plans d’eau, nos paysages, nos forêts, nos marais, nos terres, nos espèces sauvages, nos insectes, nos plantes, nos arbres, nos oiseaux et nos animaux;
     
  • Ce qui est immatériel – nos coutumes, nos sports, notre musique, notre danse, notre folklore, nos artisans, nos habiletés et nos connaissances.
     

Notre patrimoine de Cantley est fondé sur trois piliers historiques :

Agriculture

Nous dépendons des écosystèmes sains pour la nutrition, la sécurité alimentaire, l’air pur et l’eau fraiche. Nous sommes chanceux d’avoir une grande portion de notre terre agricole protégée. Nous devons célébrer les produits et services qu’ont apportés les générations de fermiers qui ont fondé Cantley – une célébration qui sera une partie active de l’économie actuelle et (future) de Cantley. La nouvelle initiative, La Cercle d’autosuffiance de Cantley de solidarité amorce une agriculture durable à Cantley.

Extraction minière

La demande pour les minéraux comme le fer, le mica, le phosphate, le feldspath et la silice signifie qu’à un moment donné, il y avait environ 50 mines en exploitation à Cantley. À l’époque de l’extraction minière à Cantley, des prospecteurs, des spéculateurs, des investisseurs et des sociétés minières ont fait fortune et ont aussi subi des pertes. Les panneaux situés près du club de ski Nakkertok font état de la mine de minerai de fer Haycock, et nous aident à comprendre l’importance de cette industrie. De même que la voiture restaurée, provenant de la mine Dacey de Cantley restaurée au parc Mary-Anne-Phillips.

Foresterie

: Cantley a eu un rôle actif dans la drave sur la rivière Gatineau. Il s’agit ici de millions de pieds de planches de pin blanc, de bois franc (érable, chêne, cerisier) et de bois de pâte d’épinette/sapin qui fl ottaient vers les moulins de Gatineau, de Hull et d’Ottawa, guidés par les draveurs. Le bateauremorque E.Champagne, maintenant installé au parc Mary-Anne-Phillips, rend hommage au rôle de Cantley à l’époque de la drave sur la rivière Gatineau.

Les projets pour améliorer le patrimoine local peuvent favoriser la revitalisation des secteurs négligés et faire en sorte d’offrir aux citoyens des occasions d’examiner, de se réengager et de réinterpréter notre patrimoine.

Le patrimoine est fragile, il offre énormément en termes d’importantes expériences humaines et de satisfaction. Il enrichit nos vies, permet de nous définir, mais il doit toujours être protégé et développé. Il est essentiel que notre administration municipale reconnaisse l’importance de notre patrimoine dans son Plan offi ciel (ce qui n’est pas le cas actuellement) et soit reflétée dans la réforme des structures et le fi nancement appropriés. Les meilleurs éléments de notre patrimoine seront ainsi légués à nos enfants, puis à leurs enfants.

Comment pouvez-vous participer et aider!

Explorez, apprenez, respectez, célébrez et appréciez! Demandez à la Municipalité d’aider à protéger notre patrimoine.

Visitez un site du patrimoine au parc Mary-Anne-Phillips et, plus tard cet été, le cimetière de pionniers de la famille Blackburn.

Consultez le site Internet www.cantley1889.ca pour voir des photos, vidéos, lire des histoires et admirer le musée virtuel Cantley 1889.

Devenez a membre de Cantley 1889 pour exprimer votre soutien au patrimoine de Cantley

 

Mine Blackburn, ou “The Gow”, 1878-1964. Importante pour la vie de Cantley, qui employait en majorité des fermiers locaux. La mine la plus importante de Cantley; principal producteur de mica au Québec. Crédit photo : Jeannine Gow Faraday.
Scène typique de Cantley, identique depuis 1885 lorsque Patrick Graham s’y est d’abord installé. La famille Barton en a été propriétaire de 1928 à 1968 puis Anthony Keith l’a acheté et en est toujours le propriétaire. Maison datant de 1912.

 

N’oubliez pas de visiter le site du patrimoine au parc Mary-Anne-Phillips.
« La maison William Storey », appartenant à la famille Storey depuis 1911. Le terrain original a été octroyé à William Storey père, 1862. Photo de Pierre Belisle telle qu’illustrée dans le musée virtuel de Cantley 1889.

 

Retour au liste...