Articles Cantley 1889

<em>Echo</em> Cantley <em>Echo</em>

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Septembre 2019, Volume 32 no 3. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

1819-2019 — Les remarquables vies de La Grange de la Gatineau

Margaret Phillips, avec citations des articles de Bob Phillips. Traduction de Brigid Phillips Janssen

1819 : c’est l'aube d'une nouvelle ère!

C’est l’année de naissance de la future reine Victoria en Angleterre... et à Black’s Corners en Ontario, des premiers habitants ont érigé une énorme grange. Cette structure était unique : 4 000 pieds carrés d’espace dans quatre sections en forme de « T ». Les murs étaient composés de gigantesques rondins de 40 pieds de longueur en cèdre, épinette rouge ou chêne. Ce magnifi que bâtiment a servi de grange pour les agriculteurs pendant 150 années de prospérité de la ferme.

La Grange de la Gatineau 2019

En 1974, quand la ferme était déjà transformée en entreprise d’antiquaire / de restauration de meubles, la compagnie d’assurances a exigé la démolition de la grange, jugée trop dangereuse. Les propriétaires étaient atterrés. Mais peu après, ils ont rencontré Bob et Mary Anne Phillips, qui avaient déjà soustrait à la démolition trois cabanes en rondins de pionniers pour les reconstruire chez eux à Cantley.

« Nous n’aimons pas ’déplacer l’histoire’. Les bâtiments en rondins aux limites de l’ère de la colonisation devraient rester là où ils ont été bâtis à l’origine... mais parfois, ils ne sont pas de taille pour remporter le combat contre le temps et le progrès... »

Tout au long de l’été, ils ont pelleté « des tonnes de foin pétrifi é » des greniers et démonté la toiture, les étalages, les armoires, les fenêtres et tout ce qui s’était accumulé durant les 150 dernières années, y compris « un million de clous rouillés »! Enfin, l’intérieur était vide.

Ensuite, plus de 700 rondins, cales d’espacement et morceaux de bois ont été soigneusement numérotés avec de la peinture marine. À l’aide de pinces à glace antiques, l’équipe a chargé tous les morceaux sur l’un des camions loués à Cantley pour ce projet insolite. . Après le trajet de 57 kilomètres jusqu’à Cantley, la cargaison a été déposée en un immense tas au sommet de la colline enneigée, au-dessus de l’endroit où la construction était prévue. Une fois gelée, la colline est devenue une glissade pour« Notre plus grande crise a été au moment où une couleuvre rayée à moitié endormie s’est manifestée sous une bûche. Tous leurs braves hommes ont pris leurs jambes à leur cou, terrorisés, pour regagner leurs camions! » que les rondins atteignent leur destination fi nale.

En 1975, le site de construction a été préparé et les rondins ont été triés. En juin 1976, des étudiants occupant un emploi d’été et des bénévoles ont entamé l’érection de la grange en se servant des plans et dessins architecturaux et des rondins numérotés. Les lourds rondins de la partie supérieure ont été hissés à l’aide d’un échafaudage artisanal, d’échelles, de cordes et de poulies. En septembre, la structure extérieure était montée. En 1977, l’intérieur était terminé, juste à temps pour l’occupation hivernale. Déjà, à ce moment, le bâtiment avait été baptisé La Grange.

Bob et Mary Anne y ont vécu ensemble pendant 13 années heureuses, jusqu’au décès de Mary Anne en 1990. Des visiteurs intéressants et intéressés de partout et de toutes les couches de la société ont été accueillis à cet endroit spécial – même deux gouverneurs généraux! La Grange a inspiré plusieurs autres projets canadiens et internationaux de préservation et de reconstruction du patrimoine, de même que plusieurs récits et articles.

Une catastrophe est survenue en 1992. Un incendie dévastateur a détruit la majeure partie de l’intérieur de La Grange. Tout a été reconstruit en moins d’un an. Étonnamment, la structure originale, à savoir tous les rondins extérieurs, sont restés intacts. Après un peu de sablage, ils redeviennent aussi beaux et forts qu’ils l’étaient en 1819. Bob a habité sa Grange bien-aimée jusqu’à son décès en 2003.

En 2005, La Grange a changé de vocation et a été rebaptisée La Grange de la Gatineau. Aujourd’hui, le public est invité à apprécier son histoire et son environnement magique au bord de la rivière que ce soit pour une occasion spéciale, une réunion ou pour assister à un des nombreux concerts qui y sont présentés.

La propriétaire, Brigid Phillips Janssen, invite les Cantléens à La Grange de la Gatineau pour célébrer le bicentenaire de sa remarquable histoire, le dimanche 29 septembre entre 10 h et 15 h.


 
Avril 1992, La Grange après l'incendie.
Avril 1992, La Grange après l'incendie.

 
L'emplacement de chaque rondin a été marqué avant le démontage à la main.
L'emplacement de chaque rondin a été marqué avant le démontage à la main.

 
Dans la région et à l’étendue du pays, Bob et Mary Anne Phillips ont été reconnus comme des pionniers en matière de déplacement du patrimoine du Canada. Bob a été le directeur général fondateur de La Fiducie nationale du Canada (anciennement appelé la Fondation Héritage Canada). Il a été décoré de l’Ordre du Canada pour sa contribution envers le patrimoine canadien.
La grande salle de La Grange 1980