Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Décembre 2017, Volume 29 no 6. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

Ça se passe à Cantley, un mois de décembre du début ou du milieu des années 1900...

Margaret Phillips, (d’après des transcriptions d’entrevues avec Lola Burke Foley et Theresa Lynott Holmes). Traduction de Marie-Josée Cusson

Lorsque la neige arrive, il est difficile, voire impossible, de sortir d’une ferme à Cantley. Les familles vivant en région éloignée se retrouvent alors souvent isolées. Beaucoup doivent trouver le moyen de traverser leurs champs pour atteindre la route praticable la plus proche. En saison hivernale, le taux d’absentéisme scolaire est élevé. George Burke de Cantley a conclu un contrat avec la Municipalité pour aplatir les routes principales, de Cantley à Pointe- Gatineau. Il attache de lourds rouleaux de fer à ses chevaux pour comprimer la neige. Par mesure de sécurité, ses chevaux portent des clochettes qui annoncent leur présence à l’aube ou au crépuscule.

Les travaux agricoles devaient être faits chaque jour de l’année! Mabel Gow, née Fetherston-Haugh, sur sa ferme à Cantley, avant 1910. Photo : Jeannie Faraday; exposée à la Municipalité de Cantley.

Dans le temps de Noël, toutes les familles bravent la neige pour se rendre à leurs festivités, souvent en faisant monter des gens sur leur passage. Les carrioles sont chauffées à la brique chaude et les familles s’emmitoufl ent dans des peaux de bison. Les chevaux ont une couverture, pour les tenir bien au chaud, et des clochettes qui résonnent dans le temps des Fêtes.

À l’église Ste-Élisabeth, les chevaux attendent leur famille sous des abris à aire ouverte. Les enfants ont toujours bien hâte au concert de Noël de l’école, organisé par leurs enseignants, à la salle paroissiale. La veille de Noël, la messe de minuit déploie toute sa magie à travers sa charmante chorale, dans une église toute bien décorée.

L’hiver, plusieurs Cantléens travaillent dans des camps de bûcherons ou ailleurs ou reviennent d’une guerre à l’étranger. Bien des enfants de Cantley vivent loin de leur famille, dans des grands centres comme Ottawa ou Montréal, où ils doivent aller à l’école en raison du faible taux d’inscription à l’école de Cantley ou des difficultés qu’ils auraient à se rendre à l’école. Imaginez alors à quel point Noël apporte son lot de merveilles quand les familles sont réunies et les amis reviennent à la maison. Décorations et arbres de Noël embellissent les maisons. Le festin du 25 décembre est le rassemblement familial le plus spécial de la période des Fêtes.

Pendant les Fêtes, il y a aussi plusieurs fêtes dans les maisons. Les plus populaires sont la fête des Gauthier au jour de l’An et la petite fête de Noël des Chenier le 6 janvier. Les fêtes dans les maisons sont des fêtes familiales où jeunes et moins jeunes se réunissent pour partager de bons repas et danser des danses carrées. Il y a toujours un violoneux de la partie et, bien entendu, Jimmy Smith à l’harmonica.

Les familles ont peu d’argent pour des cadeaux. C’est même un luxe de se déplacer en magasin. Au lieu du magasinage en ligne, les familles commandent des cadeaux qu’elles trouvent dans les catalogues de Simpson et d’Eaton et elles les reçoivent par la poste. Les voeux de Noël ne sont pas envoyés par courriel, mais par la poste. Twitter n’existe pas encore, mais le télégramme permet d’envoyer de courts messages de 10 mots ou moins, rapidement, partout dans le monde.

De nos jours, un siècle plus tard, les temps ont bien changé. Espérons que pour vous aussi, les festivités de décembre riment avec traditions familiales, plaisir entre amis, réflexions et espoir en l’année qui commence.

Cantley 1889 vous offre ses meilleurs voeux!

...ne manquez pas le calendrier municipal de 2018 rempli de photos des archives de Cantley 1889!


La neige sur les chemins était comprimée et non déblayée, jusqu’à ce que la voiture gagne en popularité. Rouleaux et chevaux à la ferme Trowsse, Wakefield, vers 1930. Photo : Société historique de la vallée de la Gatineau.
Un aperçu du passé du magasinage au Canada - Des pages du catalogue Eaton de 1886 à 1930, University of Toronto Press.

 

Retour au liste...