Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Septembre 2017, Volume 29 no 3. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

L’école Sainte-Élisabeth : ses origines

Le début de l’année scolaire 2017 marque le 60e anniversaire de l’école Sainte-Élisabeth de Cantley

Par Mary Holmes, qui tient à remercier Debbie Holmes Blackburn et Rolande Maisonneuve Charbonneau. Traduction de Marie-Josée Cusson

Fondée en 1957, l’école Sainte-Élisabeth était à l’origine une école catholique romaine bilingue. Elle a été construite à côté du presbytère de la paroisse Sainte-Élisabeth grâce, entre autres, au grand apport fi nancier de la Gatineau Power Company. La « circonscription scolaire de Cantley » a été formée après la fusion de trois écoles : l’école St. John de Wakefi eld, à Wilson’s Corners, l’école près du chemin Sainte- Élisabeth (au no 12) et de la Route 307, et l’école près des chemins Sainte-Élisabeth et Lamoureux.

École Sainte-Élisabeth, 1968. Photo : H. Kells, Ottawa.

Selon le nombre d’élèves dans chacune des classes, certains instituteurs enseignaient seulement en français, d’autres seulement en anglais et – cela peut être diffi cile à imaginer – certains enseignaient dans les deux langues! Par exemple, en 1961-1962, Mlle Lucille Lafontaine a enseigné aux élèves de première, deuxième et troisième années en anglais et en français, et ce, dans une seule et même salle de classe. Le directeur enseignait, lui aussi. En 1962-1963, le salaire de quatre enseignants équivalait à 10 000 $. Lorsqu’un enseignant devait s’absenter pour cause de maladie, il n’y avait aucun remplaçant à Cantley. Quand Mlle Lafontaine a contracté les oreillons, tous ses élèves ont eu une semaine de congé (sauf un, qui avait lui aussi les oreillons et qui n’a pas pu profi ter de ses vacances).

L’école comptait quatre salles de classe et un grand auditorium muni d’une scène. Les enseignants qui venaient de l’extérieur de la municipalité habitaient dans une résidence rattachée au secteur ouest de l’école. Le boisé derrière l’école faisait partie de la cour. Qui ne se souvient pas de la « roche plate » ou des jeux imaginés entre les arbres et les rochers?

Depuis sa création jusqu’au milieu des années 1960, la circonscription scolaire avait comme secrétaire-trésorière la très effi cace Margaret Hogan, dont le travail était toujours souligné dans les rapports de vérification annuels en raison de la bonne tenue des livres et de l’organisation des documents. Les commissaires scolaires, quant à eux, participaient aux réunions, embauchaient les enseignants et achetaient les manuels et fournitures scolaires.

Parfois, des bénévoles devaient retrousser leurs manches pour faire des réparations. Pour ne pas que les enfants ratent des journées d’école, trois papas de Wilson’s Corners ont dû passer une soirée à dégeler des conduites d’eau, avec l’aide d’enseignants qui leur ont apporté de l’eau chaude jusqu’à ce que le problème soit réglé. Les parents étaient reconnaissants de leur dévouement... mais les enfants pas autant!

Au fi l du temps, le nombre d’élèves anglophones a reculé au point où il est devenu économiquement diffi cile de leur offrir le soutien nécessaire et les possibilités d’apprentissage qui, selon leurs parents, étaient plus accessibles en ville. À partir de 1966-1967, ces élèves se rendaient en autobus à l’école primaire Our Lady of the Annunciation, à Hull. L’école Sainte-Élisabeth est alors devenue une école francophone. Elle a été grandement rénovée dans les années 1980, mais elle a conservé son nom et sa vitalité en offrant aux élèves de Cantley la chance d’apprendre et de se développer dans leur propre communauté.

Mary Holmes est membre du conseil d’administration de Cantley 1889, une organisation bénévole vouée à la découverte, au catalogage, à la protection et à la promotion de l’histoire de Cantley. Cette histoire recèle encore beaucoup de secrets, alors n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires, vos corrections ou vos photos concernant cet article ou tout autre.

École Sainte-Élisabeth, classe de 1957-1958.