Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Août 2017, Volume 29 no 2. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

La Maison Hupé - la fin d'une époque

par Margaret Phillips, avec des remerciements à Doug Smith, Evelyn Hupé, Mary Holmes, Reta Milks et Bob McClelland - Traduction par Robin MacKay

La démolition d’un bâtiment historique, le 12 juillet, a annoncé la fin d'une époque pour Cantley. La Maison Hupé a toujours été un centre important de la communauté de Cantley.

Après l’achat par la Municipalité de la Maison Hupé de Joseph Hupé, en 1994, cette dernière est devenue un lieu de réunions, de cours, de foires artisanales de Noël et de nombreux autres événements communautaires. Auparavant, à l’époque où le courrier était un élément tellement essentiel de la vie rurale, la Maison a eu une longue histoire à titre de bureau de poste de Cantley.

De 1857, avec le premier maître de poste de Cantley, William Hamilton, à 1994, lorsque Joe Hupé a pris sa retraite, les bureaux de poste de Cantley faisaient partie de la résidence du maître de poste, soit à l’emplacement de la Maison Hupé ou à proximité.

Des souvenirs et des histoires de la Maison Hupé, utilisée en tant que bureau de poste, remontent à Ernest Poulin, qui a été maître de poste de 1926 à 1937. Il était propriétaire d’un hôtel ainsi que du bureau de poste, à l’époque de la prohibition de l’alcool. Mademoiselle Mildred Lawless, reconnue pour avoir travaillé dur, livrait le courrier pour lui.

Pendant le mandat de maître de poste d’Onésime Routhier (1937-1944), la maison a brûlé. Il a reconstruit la section en bois. Comme M. Routhier était handicapé, sa voiture a été modifiée afin qu'il puisse conduire en se servant d’une jambe et de ses mains pour être en mesure de livrer le courrier.

La Maison Hupé - la fin d'une époque.

Le maître de poste Henri Demers (1944-1949) possédait un appareil pour fabriquer des blocs de ciment. Il a ajouté la section des blocs de ciment à la Maison Hupé.

Lorsque le maître de poste James Barrett (1949-1960) a pris sa retraite, il a vendu la Maison, qui comprenait le bureau de poste, une épicerie et une station-service, au nouveau maître de poste, Joseph (Joe) Hupé. Joe, qui était menuisier, a non seulement dû apprendre à faire fonctionner le bureau de poste, mais, au cours des premières années, il a également livré le courrier aux boîtes aux lettres situées le long de la route rurale (il n’y avait pas de boîtes postales communautaires à cette époque!). C’était un défipour lui et sa jeune femme, Evelyn, dont le premier enfant n'était âgé que de quelques mois. La Maison Hupé était l’endroit où les résidants de Cantley se rendaient pour obtenir des services postaux, faire le marché et le plein d’essence et prendre connaissance des nouvelles de Cantley par la famille Hupé, qui était très respectée et aimée.

« Selon la réglementation du Québec en matière de santé et sécurité et selon son état de vétusté avancé, la Maison Hupé a été déterminée non-sécuritaire en raison de la présence d’amiante. Malheureusement, les coûts de rénovation estimés dépassaient les coûts d’acquisition, et la Municipalité a souhaité se concentrer sur des priorités qui répondraient à des besoins plus pertinents. Le lieu sera aménagé en un espace vert attrayant. Selon la Municipalité, cet endroit satisfait aux critères qui pourraient, potentiellement, mener à la construction d’une nouvelle caserne de pompiers », a déclaré Marianne Tardy de la Municipalité de Cantley.

Si vous avez des histoires, des souvenirs ou des photos de la Maison Hupé, veuillez prendre contact : info.cantley1889@gmail.com.


AVANT : Maison Hupé, 28 avril 2017.
15 h 22, 12 juillet 2017, Maison Hupé.

 
APRÈS : Maison Hupé, 12 juillet 2017.
Station-service Maison Hupé - Photo de Reta Milks.

 

Retour au liste...