Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Mai 2017, Volume 28 no 10. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

L’époque de l’exploitation minière à Cantley

Patricia Lawlor et Margaret Phillips, traduction de Marie-Josée Cusson

Pour en savoir plus sur le don de la berline de mine de Cantley, veuillez lire l’édition de décembre 2016 de L’Écho de Cantley December 2016 (Volume 28 no. 6)

Des années 1890 jusqu’au milieu des années 1900, l’exploitation minière occupait beaucoup de travailleurs et faisait partie intégrante de la vie à Cantley. Au départ, plusieurs petites mines ont été ouvertes à Cantley pour l’extraction du phosphate (l’apatite). Quand on a découvert que le mica pouvait servir d’isolant électrique, on s’est mis à l’exploiter. Le mica de grande qualité que l’on trouvait en abondance à Cantley était très prisé, notamment au cours de la Deuxième Guerre mondiale. La mine Dacey et plus particulièrement la mine Blackburn (1878-1964), qui était la plus importante, étaient les plus vastes mines de mica. La mine Blackburn était la principale productrice de mica au Québec. Elle était si importante qu’au cours de la Deuxième Guerre mondiale, l’information sur sa production était classifiée. Près de 60 Cantléens y travaillaient, des agriculteurs pour la plupart.

La berline de mine de Cantley

La berline de mine qui vient d’être installée au parc Mary-Anne-Phillips symbolise l’époque de l’exploitation minière à Cantley. Tout porte à croire que des berlines de mine semblables étaient employées dans les grandes mines de Cantley. Gary Blackburn raconte que Maynard Burke, un travailleur des mines de Cantley, était le seul homme de la mine Blackburn capable de pousser seul une berline bien remplie! Sa force était légendaire.

L’installation au parc Mary- Anne-Phillips est une berline de mine rotative no 75 de la compagnie Hammant Steel Car and Engineering Works de Hamilton, en Ontario, qui a été fondée par Walter Owen Hammant en 1905. Le propriétaire et le nom de la compagnie ont changé plusieurs fois au fil des ans. L’entreprise a finalement été acquise par Walter Bartens en 1998 et fermée de manière définitive en 2006. Monsieur Bartens nous a remis du matériel d’archives fascinant. Étant dans l’incapacité de trouver des documents datant d’avant 1936, il a eu l’amabilité de faire des recherches dans les archives de diverses compagnies et a trouvé les photos ci-jointes.

Les berlines de mine de Cantley ont disparu en même temps que les mines auxquelles elles appartenaient. Il est possible que bon nombre d’entre elles aient été enfouies lorsque les mines ont été fermées et remplies. C’est toute une chance que Nelson Lawlor ait fait don de la berline de mine qu’il a trouvée à la mine Dacey et qu’il ait aidé Cantley 1889 à l’installer au parc Mary-Anne-Phillips.

À l’occasion du dévoilement officiel de notre berline de mine historique, qui a été remplie de roches, et de la plaque d’information qui l’accompagne, tous les citoyens de Cantley sont invités à se réunir au parc Mary-Anne-Phillips le 28 mai. Par la suite, la fête se déplacera tout près, à La Grange de la Gatineau, pour une réception où il y aura une petite exposition et la première présentation de la vidéo Une histoire de Cantley : la mine de mica.


 

 
Plan de conception créé en juin 1936 et revu en janvier 1937 par Walter Wright Hammant, fils du premier propriétaire de l’usine.

Une histoire de Cantley : la mine de mica

Comment l’histoire prendelle un sens pour les jeunes d’aujourd’hui?

La Maison Fairbairn a proposé au Centre local de développement (CLD) l’idée d’inviter les jeunes à raconter un pan de leur histoire locale en créant un vidéoclip. Le résultat: trois projets vidéo créés l’été dernier par la Maison Fairbairn et de jeunes bénévoles de La Pêche, Chelsea et Cantley.

À Cantley, les jeunes ont été recrutés à La Source des Jeunes. Ils ont choisi de parler d’une mine de mica de Cantley. Étant donné qu’il reste peu de preuves matérielles pour raconter cette histoire importante, l’équipe de production et cinq jeunes comédiennes ont créé des sketchs. Avec une dose d’imagination et de fausses moustaches, la vidéo raconte le récit d’un grandpère travaillant dans une mine à l’époque de l’exploitation minière de Cantley :

Production de la Maison Fairbairn, en partenariat avec le CLD des Collines-de l’Outaouais
Auteurs et comédiens : jeunes de Cantley
Producteurs : Mara McCallum et Michael Cooper
Réalisateur et vidéaste : Sebastien Molgat

Après la première présentation de la vidéo de Cantley le 28 mai, les autres seront présentées : La drave de Chelsea et Le pont couvert de Wakefield de La Pêche. Michael Cooper expliquera la raison d’être de ces vidéos et les activités qui auront lieu à la Maison Fairbairn en 2017.

L’équipe de La mine de mica, de gauche à droite : Noémie Rioux, Amy Malette, Annie Decotret, Émilie Decotret, Caroline Malette.

 

Cette article is partie de projet La berline de la mine Dacey – un cadeau à Cantley.

Retour au liste...