Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley octobre 2016, Volume 28 no 4. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

Un fils de l'Irlande trouve la place Wright en passant par Cantley - Partie 2

par Susan Derby, traduction libre de Marie-Josée Cusson.

Voir Partie 1.

Les pionniers irlandais avaient une force et une détermination incroyables et, dans les années 1860, ils ont vécu de nombreuses épreuves. Lors de son premier hiver à Wright, James Darby a transporté un sac de farine de 100 livres depuis la route principale (qui est maintenant la Route 105) en bravant la neige et en traversant montagnes et forêts. Une fois par année, au printemps, James se rendait à Ottawa pour acheter des provisions et au moulin de Wakefield pour se procurer du tissu pour l'année à venir. James et son aîné, Samuel, ont pris le premier train qui a traversé le pont Royal Alexandra vers la nouvelle station Union.

James Derby senior et son épouse, Agnes Courtney, vers 1890.

Cette vie comportait également son lot de périls. James a perdu quatre doigts de sa main droite en utilisant une presse, à la ferme.

La soeur de James, Catherine Thompson, et son mari Richard, de Cantley ont exploité une scierie pendant un certain temps dans Wright, sur le lot 15 du rang 7, où l'on peut encore trouver un terrain boisé et un petit cours d'eau. Par la suite, ils sont revenus à Cantley. Selon les archives nationales, Hugh, le jumeau de Catherine, a pris possession du lot 15, rang 7, le 16 août 1873. Ainsi, Catherine et son mari ont pu avoir accès à une terre convenant à une scierie, ce qui montre à quel point les deux jumeaux étaient proches.

Tombe de Catherine Derby et de Richard Thompson, cimetière de l'Église Unie de Cantley.

Leur mère était Mme Joseph (Elizabeth) Darby. Elle a vendu sa ferme de Cantley à M. Edward Haycock, qui avait construit les édifices de l'Est et de l'Ouest du Parlement d'Ottawa et qui tentait d'établir une mine de fer à partir des gisements découverts dans la région. Hugh s'est occupé de sa mère jusqu'à ce qu'elle meure. Hugh étant le principal héritier dans le testament de sa mère, Elizabeth Darby a demandé à Hugh de s'assurer que M. Haycock rembourse les 5 000 $ qu'il leur devait pour la terre.

C'est notre arrière-grandpère, James senior, qui a acheté le lot au nord, le lot 16, le 28 mai 1878. Notre grand-père, James junior, a ultérieurement hérité de ces deux lots, et il les a laissés par la suite à notre père, George, et à son frère, Earl. Ma soeur Sandra et moi avons toujours la maison de ferme sur le lot 16, mais la construction la plus ancienne est la grange de bois, sur le lot 15.

James était un homme de foi et avait un grand sens de la communauté. Sa famille fréquentait l'église St. John's in the Wilderness, à Aylwin, où ses parents et ses trois frères et soeurs sont enterrés. Sa famille était d'ailleurs l'une des premières à appartenir à l'Église anglicane St. James de Wright. James a donné une parcelle de sa terre pour la construction d'une école, Bingham no 2, qu'ont fréquenté plusieurs de ses petits-enfants. L'école est restée ouverte de 1886 jusqu'aux années 1950. Bon nombre des descendants de James ont également fait de la politique municipale, notamment mon père George, qui a été maire de Wright dans les années 1970.

Susan & Sandra and their sons, the last of the Derbys, at tombstone for Joseph Darby, Elizabeth Holmes and Hugh Darby in St Johns in the Wilderness Cemetery,Aylwin,Quebec.

La famille a récemment ajouté une plaque commémorative à la pierre tombale de St. John's in the Wilderness. Elle porte le nom des deux premiers Derby, Joseph et Elizabeth Holmes, et de leur fi ls Hugh. La rivière de la vie poursuit son cours du passé au présent, à grands fl ots vers l'avenir.

Pour en savoir plus sur les descendants de Catherine et Richard Thompson, lire l'article de Cantley 1889 publié dans l'édition d'août 2016 de L'Écho de Cantley, sur le site de Cantley 1889 ou de L'Écho de Cantley.

Nous remercions Susan Derby de nous avoir fait part de son histoire familiale et nous invitons les autres familles ayant des liens avec Cantley à faire de même.

Cantley 1889 est une organisation bénévole fondée en 2010 dont l'objectif est de découvrir, d'inventorier, de protéger et de promouvoir le patrimoine de Cantley.

 

Retour au liste...