Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley Volume 28 no 1, juillet 2016. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

Le pique-nique de Cantley : plus de 100 ans de plaisir et de camaraderie

par Mary Holmes, traduction libre de Marie-Josée Cusson.

Cet article est paru pour la première fois dans l'Écho de Cantley en août 2011 (vol. 23, no 2). Récemment, l'auteure a trouvé des photos d'archives de cet événement estival qui fait partie de l'histoire de Cantley et a voulu les présenter aux lecteurs de L'Écho avec l'article de l'époque.

Quand on évoque le piquenique de Cantley, les résidants de Cantley de tous les horizons se rappellent plusieurs souvenirs heureux. Les enfants épargnaient leur argent toute l'année pour le dépenser lors de ce pique-nique. Les gens ont encore l'eau à la bouche à l'idée des mets qui y étaient servis, particulièrement les tartes préparées à la maison. Les dames pouvaient cuisiner presque toutes les sortes de tarte qu'on leur demandait.

En train de servir le souper dans les pins! Agatha Holmes, Peg Kyle, Alice Holmes, Mary Killarn, Mary Lynott, autour des années 1935 à 1940.

Les Cantléens des temps plus modernes se souviendront que Jean Holmes et Eddie Lawlor s'occupaient du bingo et travaillaient fort pendant toute l'année pour se procurer des prix dans les entreprises de la région. Marjorie Cooper et Danny Burke avaient un magasin et un poste d'essence près du ravin de Cantley (la côte de la Route 307, juste avant le chemin Denis, était beaucoup plus abrupte à cette époque) et ils tenaient le kiosque de boissons gazeuses, croustilles et tablettes de chocolat. Lola Burke Foley et ses nombreux assistants faisaient tourner la roue toute la journée et toute la soirée au kiosque des pagaies. Qu'est-ce que le kiosque des pagaies, demanderez-vous? À chaque partie, les responsables du kiosque vendaient de petits morceaux de bois en forme de pagaie sur lesquels étaient inscrits des numéros, puis ils tournaient la roue. Lorsqu'un numéro était tiré, la personne ayant le numéro gagnant allait se choisir un prix parmi le grand choix que Lola proposait. Il y avait toujours une concurrence amicale entre les responsables des kiosques pour voir qui recueillerait le plus d'argent pour la paroisse.

Les visiteurs achetaient des billets pour le tirage, pêchaient dans l'étang, regardaient les concours de tire de chevaux ou de camions et dansaient. Certaines dames ont même fait la connaissance de leur futur mari en « revenant à la main gauche » dans un set carré. La jeune Margaret O'Brien, par exemple, était en visite chez des proches de Cantley lorsqu'elle vint au pique-nique. Elle rencontra un beau grand Cantléen aux cheveux foncés qui devint plus tard son mari. C'était Philip Hogan, descendant de l'une des premières familles de Cantley. Ils eurent cinq enfants. L'un de leurs fi ls, David, et son épouse Mary Ann Carss vivent encore dans la maison ancestrale.

Concours de tire de chevaux, prix d'excellence pour l'ensemble des réalisations décerné à James Barton (à gauche) et Irwin Stewart (au milieu) et remis par Clarence Hogan (à droite) et Guy Lasalle (en arrière-plan), 1992.

Le pique-nique de Cantley était organisé à la fi n de juin ou au début de juillet pour donner un coup de main à la paroisse Ste-Élisabeth. Comme le nombre de bénévoles diminuait d'année en année, il était malheureusement devenu difficile de l'organiser. Le dernier a eu lieu en 2004, au grand dam de la responsable du comité organisateur des dix dernières années, Pauline Pilon, qui s'était consacrée au pique-nique. Depuis combien de temps le pique-nique avait-il lieu? Comment se déroulait-il dans le passé?

Les rapports annuels, soumis au diocèse d'Ottawa par les prêtres de la paroisse (le diocèse de Gatineau que l'on connaît aujourd'hui n'a été constitué qu'en 1963) et datent d'aussi loin que 1880, indiquent les recettes du piquenique (71,25 $). Toutefois, les rapports n'indiquent pas toujours les détails des recettes extraordinaires d'une année en particulier.

La salle à manger se trouvait parmi les pins, et de nombreuses dames qui y ont participé à l'époque se rappellent les hauts et les bas du service en plein air. Ce n'est qu'en 1938 que les marguilliers décidèrent d'aménager une cuisine dans la salle paroissiale. Même le service du repas à l'intérieur posait quelques problèmes : certains ont déjà lavé le plancher avec de la vinaigrette ou servi des pointes de tarte fraise-rhubarbe à l'envers et d'autres ont subi une telle chaleur dans la cuisine que la crème fouettée ne montait pas. Vous vous en souvenez?

Le mardi 25 juin 1912, Ottawa Citizen.

C'était un grand événement dans le calendrier social. Des gens arrivaient de la ville par autobus. Les enfants pouvaient participer à des courses et tout le monde avait beaucoup de plaisir. Les visiteurs avaient tellement de plaisir qu'ils étaient en fait trop occupés pour prendre des photos.

En juin 1916, un véritable enthousiaste aOttawa Citizen [traduction] :

« Le 24 juin de cette année, un grand pique-nique aura lieu à Cantley, au Québec. Cet événement annuel gagne sans cesse en popularité. La municipalité de Cantley est située à environ 23 milles au nord d'Ottawa, dans les montagnes laurentiennes. Le trajet vers Cantley, en longeant la Gatineau, révèle des paysages d'une grande beauté. Le piquenique aura lieu dans un endroit qui s'appelle Holmes' Heights, à 2,5 milles de Kirk's Ferry. De cet endroit, on aperçoit les collines densément peuplées de riches feuillus qui forment un grand demi-cercle au-dessus de la vallée et s'estompent peu à peu à l'horizon. C'est l'un des plus beaux paysages de tout le continent. Chaque année, le pique-nique de Cantley est un incontournable pour les amants de la nature. Mais il n'y a pas que l'attrait des paysages: un merveilleux programme de sports et de divertissements est organisé. Il y aura du baseball amateur et expert, divers concours - et des prix extraordinaires - ainsi que des orateurs réputés qui discuteront des questions importantes du moment.

Un comité spécial, formé de MM. James Birt et Thos. Holmes, aidé du Père O'Toole, prépare le grand événement. »

Ce grand événement qu'était le pique-nique de Cantley n'existe plus aujourd'hui, mais son souvenir est encore bien vivant dans l'esprit de toutes les personnes qui ont vécu ces plaisirs champêtres autrefois, en communauté.

( Nous remercions Monica Birt à titre posthume d'avoir trouvé l'article de journal datant de 1916 et de nous en avoir fait part. Si vous avez de l'information sur le pique-nique de Cantley ou des photos de cet événement ou d'autres événements historiques de Cantley, n'hésitez pas à communiquer avec Cantley 1889 : info.cantley1889@gmail.com ).

Mary Holmes est membre du conseil d'administration de Cantley 1889, une organisation bénévole qui a pour but de découvrir, répertorier, protéger et promouvoir le patrimoine de Cantley. Pour en savoir plus ou devenir membre de Cantley 1889, veuillez écrire à info.cantley1889@gmail.com ou à l'adresse suivante : 934, montée de la Source, Cantley (Québec), J8V 3K5.

 

Vente de billets pour le souper, Joyce Hayes, Marjorie Burke, Mary Birt, autour de 1999.

 

Nous sommes des camionneurs, écoutez-nous rugir!

 

Pique-nique de bienvenue à Cantley! Guy Cousineau et quelques personnes qui l'aident.

 

 

Retour au liste...