Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley décembre 2015, Volume 27 no 6. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

Le temps des Fêtes dans les années 1950

par Sue and Bob McClelland, traduction libre de Marie-Josée Cusson

Un journal de ferme des mois de décembre à Cantley

Qui aurait cru qu'un simple cadeau bien pensé - un journal personnel étalé sur cinq ans - offert par Eirene à son mari Trevellyn McClelland le jour de Noël de l'année 1950 deviendrait un trésor pour la famille McClelland? Trevellyn a reçu à Noël, aux cinq ans, deux autres journaux de la sorte, ce qui fait que nous avons accès à 15 ans de réflexions.

Vue hivernale de la Route 307 en direction Nord, depuis le chemin Ste-élisabeth. On y voit les granges de Thompson et le magasin d'O.B. McClelland, vers 1950.

Au début des années 1950, Cantley était une petite communauté rurale où la plupart des hommes travaillaient à la ferme, dans les forêts ou dans la mine de mica Blackburn. Certains allaient aussi en voiture jusqu'en ville pour travailler. L'électricité a été installée à Cantley en 1948, mais c'est seulement au milieu des années 1950 que les lignes hydroélectriques ont commencé à se rendre dans plus de maisons. Ce ne sont pas toutes les familles qui avaient les moyens de payer le raccordement initial.

Nombreux étaient les enfants qui marchaient pour aller à l'école - une école comptant une seule pièce - et certains s'y rendaient même en traîneau tiré par un cheval au cours des mois d'hiver. L'église et l'école étaient au coer de la communauté, et chaque année scolaire se terminait en beauté avec le concert de Noël annuel.

Les réflexions de Trevellyn nous ouvrent une fenêtre sur le quotidien d'une famille d'agriculteurs à Cantley: la météo, le prix du bétail, les gens invités à souper, les décès, le travail accompli et les activités des enfants, Hubert, Grace et Bob. Voici quelques réflexions choisies parmi les entrées de décembre de quelques années (traduites de l'anglais), accompagnées d'explications entre parenthèses.

1er décembre 1954 : Froid, rafales de neige, je suis allé chez Stephen Burke rapporter des bûches avec le tracteur et la charrette; Jack Chenier est venu et a terminé le poste de pompage aujourd'hui. (Stephen Burke faisait des travaux agricoles sur le chemin Ste-élisabeth. Il n'a jamais eu de voiture: il a utilisé une charrette et un cheval jusqu'à sa mort, en 1960.)

3 décembre 1955 : J'ai nettoyé les tuyaux du poêle. Hubert et moi avons fait des corvées. (Seules les maisons les plus récentes avaient des fournaises au mazout. La plupart étaient chauffées au bois ou au moyen d'un poêle à l'huile; le nettoyage des tuyaux de poêle demandait beaucoup de temps.)

5 décembre 1955 : J'ai apporté à la maison un voyage de bois, coupé 10 cordes de bois la semaine passée à 4,50 $ la corde. (Le bois était apporté à la maison au moyen de chevaux et de charrettes; les cordes faisaient 4 pi par 8 pi.)

7 décembre 1954 : Hubert est revenu de l'école plus tôt, car le poêle ne fonctionnait pas. Eddie Chamberlain et moi avons réparé le poêle en après-midi. (L'école à pièce unique était chauffée au mazout. L'un des élèves les plus âgés était payé pour arriver plus tôt le matin pour allumer le poêle.)

13 décembre 1957 : En ville, aujourd'hui, Hubert et moi sommes allés voir les téléviseurs; nous en avons acheté un chez Freimans. (Les premières stations de télévision du Canada ont été établies en 1952.)

14 décembre 1954 : J'ai abattu un veau et un porc pour Sam McClelland, puis j'ai plumé des poulets pour aller en ville. (Les congélateurs étaient rares dans les maisons. La plupart des résidants entreposaient leur viande dans la chambre froide du magasin général d'O.B. McClelland, dans des casiers qu'ils louaient.)

20 décembre 1952 : Archie Barton est décédé à midi aujourd'hui.

20 décembre 1956 : Je suis allé en ville pour vendre des poulets à 30 cents la livre. Les gens voulaient de la dinde.

20 décembre 1958 : J'ai coupé des sapins de Noël et fait des corvées, il fait très froid et il y a beaucoup de neige. (La vente de sapins de Noël en ville était une source de revenus supplémentaires.)

21 décembre 1956 : Je suis allé au concert de l'école et Grace est restée au lit toute la journée pour reposer sa voix en vue du concert.

21 décembre 1960 : J'ai apporté une truie chez Canada Packers (Canada Packers exploitait un grand abattoir sur la rue Montcalm, à Hull.)

22 décembre 1954 : Bob a trois ans aujourd'hui, je l'ai amené à Ottawa pour voir le père Noël. Il dormait quand nous sommes revenus à la maison, alors nous lui avons offert son gâteau d'anniversaire le lendemain.

23 décembre 1954 : Les vacances des Fêtes ont commencé aujourd'hui pour les enfants; ils sont revenus de l'école les poches pleines de bonbons. Il a neigé toute la journée.

24 décembre 1952 : La veille de Noël, il y a beaucoup de travail à faire, les enfants se couchent tôt, Wesley (un employé) reste pour Noël, nous sommes restés debout jusqu'à 23 h 45 pour tout terminer.

24 décembre 1960 : J'ai coupé du bois, fait des corvées, installé l'arbre à l'église, puis nous sommes tous allés à l'église à 20 h.

25 décembre 1956 : Belle journée, beaucoup de beaux cadeaux, les enfants se sont réveillés à 5 h 15 pour voir les cadeaux.

25 décembre 1959 : Je me suis levé à 8 h, j'ai fait des corvées, nous avons dîné à 13 h, le père Noël a été généreux avec tout le monde, Bob s'est couché tôt, il a reçu un bâton de gardien de but.

27 décembre 1954 : Je suis allé à la ferme Lamoureux aujourd'hui, j'ai eu deux traîneaux.

30 décembre 1957 : Suis allé à l'encan de Leitrim ce soir et ai vendu 7 porcs pour 68 $.

31 décembre 1954 : J'ai travaillé à l'école jusqu'à 18 h, puis nous sommes restés debout jusqu'à minuit 30 à jouer à des jeux en attendant la nouvelle année.

Noël 2015 : Ça pourrait être l'occasion de donner un journal à un être cher, un cadeau qui prend de plus en plus de valeur au fil des ans.

Sue et Bob McClelland exploitent la ferme familiale d'antan (années 1840) à Cantley, y vivent et y célèbrent Noël.

Trevellyn McClelland et ses journaux de 1950.

 

Le cadeau de Noël qu'Eirene a offert à son mari Trevellyn en 1950 : un journal.

 

Bob McClelland et ses parents, Eirene et Trevellyn, en 1955.
Certaines décorations de Noël de la famille McClelland qui datent des années 1940 et 1950.
Couverture du catalogue de Noël de Eaton.

Retour au liste...