Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley novembre 2013, Volume 25 no 5. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

N'OUBLIONS JAMAIS... Le jour du Souvenir (11 novembre)

Première Guerre mondiale : les jeunes Cantléens répondent à l'appel

par Mary Holmes Traduction libre de Marie-Josée Cusson

Deuxième partie - la première partie est apparu dans l'Écho Octobre 2013.

Dans de nombreuses familles de Cantley, deux ou trois enfants se sont enrôlés pour la Première Guerre mondiale et beaucoup d'autres n'ont sacrifié qu'un fils à la cause. N'oublions jamais...

Charles Dacey et son frère, Tommy, se sont enrôlés le même jour, soit le 26 janvier 1917. Selon le registre, ils sont nés à Marmora, en Ontario, mais la résidence de leur mère Maggie était à Cantley. La feuille d'engagement de Charles indique qu'il ne pouvait pas se rendre outre-mer avant le 1er janvier 1920 en raison de son âge, mais Tommy a été affecté à un bataillon forestier.

Deux frères cadets de Lemuel Hector Wilson, fils de James Albert Wilson et de Catherine Cooper, dont la première partie faisait mention, se sont également enrôlés : Harvey Earl en 1917 et Gordon Lloyd en 1918. En 1928, Harvey a épousé Gladys Aletha Pidgeon, originaire de Cornwall. Ils ont eu trois enfants. Harvey travaillait à la Swift Canadian Company, à Ottawa. Décédé en 1961, il repose au cimetière de l'église unie de Cantley.

William John « Bill » Kyle, James Patrick « Jimmy » Kyle et Joseph Richard « Joe » Kyle étaient trois des dix enfants de John Kyle et d'Alice Holmes. Ils se sont tous enrôlés en 1918. Bill et Jimmy l'ont fait à Ottawa, mais Joe vivait à Marengo, en Saskatchewan, alors il s'est enrôlé à Regina. Après la guerre, Bill s'est marié avec Annie Capeless, Jimmy avec Melina Milks et Joe avec Irene Capeless. Leur descendance s'est perpétuée aux quatre coins du Canada. En 2002, bon nombre sont revenus à Wilson's Corners pour les retrouvailles de la famille Timlin, qui ont eu lieu à la ferme de Gerald Holmes. Comme les membres de leur famille étaient nombreux, ils ont pu faire leurs propres petites retrouvailles au même moment.

John Oliver Easy (tiré de l'ouvrage intitulé, Our Heroes in the Great World War, ) - charpentier, né à Cantley, le 4 avril 1896.

Les frères John Oliver Easy et Henry Osler Easy se sont enrôlés à un an d'intervalle : Oliver en mai 1917 et Osler en mai 1918. Ils étaient les fils de Henry Easy et de Dinah Ramberg. Dans la région, Henry était un charpentier bien connu et convoité. Dinah, quant à elle, se distinguait par le fait qu'elle était la seule Norvégienne inscrite dans le registre de recensement local. Osler s'est marié avec Louisa Colbert et a vécu à l'angle de la Route 307 et du chemin Storey. Ils ont eu deux filles dont l'une, Evelyn, était l'épouse de Joe Hupé, dont se souviendront bon nombre de nos lecteurs, puisqu'il a longtemps été maître de poste à Cantley.

Joseph Arthur Blanchfield et James Edmund Blanchfield se sont tous deux enrôlés en juin 1918. Ils étaient les fils de John Blanchfield et d'Elizabeth Thibert. James Edmund était l'un des deux hommes mariés, ayant un lien avec Cantley, qui se sont enrôlés. Il s'est marié avec Gertrude McDermott à Quinnville en 1914.

Deux petits-cousins, Joseph Martin « Murt » Holmes et William Edward « Eddie » Mulcahey, se sont enrôlés à un mois d'intervalle en 1918. Murt était l'aîné de Daniel Holmes et de Flora McMillan et Eddie était l'un des sept enfants de James Mulcahey et de Margaret Holmes. Après la guerre, Eddie a déménagé dans la région de Sudbury pour travailler dans les mines. En juin 1926, il a épousé Evelyn Boucher à Timmins, en Ontario. Ensemble, ils ont eu sept enfants. Evelyn est décédée en 1949, deux mois après la naissance de son plus jeune enfant. Eddie avait l'aide de son aîné, Harris, en été, et de sa fille Tessie, le reste de l'année, pour élever les enfants. Chaque été, Harris quittait le séminaire où il étudiait, pour revenir à la maison et s'occuper des plus jeunes. Il en profitait également pour travailler à l'une des mines Inco, afin d'économiser en vue de la prochaine année scolaire. Harris a été ordonné prêtre en 1955 et a servi dans des paroisses du nord de l'Ontario ainsi qu'au Guatemala. Eddie est décédé en 1976; il repose aux côtés de son épouse au cimetière catholique de Sudbury-Lasalle.

Charles Boucher Wilson était le deuxième enfant de la deuxième famille de Henry Wilson, qui a donné son nom à Wilson's Corners. La mère de Charles, Caroline Boucher, était la cousine de la première épouse de Henry, Frances Mulligan. Après la mort de son père, en 1894, Charles a déménagé à Emo, en Ontario, avec sa mère Caroline, son frère aîné et sa soeur cadette. Il a épousé, en 1921, Carol Patricia Koch de Nelson, en Colombie-Britannique. Ils ont eu trois enfants. Charles était inspecteur des tarifs à la compagnie du chemin de fer canadien du Pacifique, à Vancouver, lorsqu'il est décédé de la tuberculose en 1930. Il repose à Chilliwack, en Colombie-Britannique.

Joseph Wilfred « George » Cleary était le fils de James Cleary et d'Elmire Despatie. En 1921, il a pris pour épouse Aldeneige Martin. Ils ont vécu à Wilson's Corners, où ils ont eu deux enfants : Jean, qui a épousé Leo Diotte, et André, qui est demeuré célibataire et a vécu à la ferme familiale jusqu'à sa mort soudaine. Machiniste de métier, George a travaillé à la compagnie internationale de papier du Canada pendant 12 ans, puis à Aluminium du Canada pendant 17 ans, jusqu'à sa retraite. Il a été élu maire de St-Pierre-de-Wakefield pour la première fois en 1951, puis réélu en juillet 1957. Pendant son mandat, il a supervisé la construction du pont en acier qui traverse le lac St-Pierre. Le nouveau pont en acier a été achevé en 1955. Il a été bâti en remplacement du pont couvert rouge, qui a été construit en 1927, un peu plus à l'est, et qui était le quatrième plus long pont couvert du Québec. La construction du pont en acier a présenté de grands défis pour le maire et les entrepreneurs, en 1954, lorsqu'une partie du pont couvert s'est effondrée en raison, semble-t-il, de dommages à ses piliers, occasionnés par la construction du nouveau pont. L'effondrement a lui-même causé des dégâts sur le site de la construction du nouveau pont, ce qui a entraîné des retards. George est décédé subitement d'une crise cardiaque en août 1957. En plus d'avoir été maire pendant plusieurs années, il a été secrétaire-trésorier de la municipalité de l'est de Wakefield pendant 10 ans, directeur de l'Association progressiste-conservatrice du comté de Gatineau, président de la Gatineau South Winter Roads Association, membre du conseil d'administration de l'Hôpital Memorial de Gatineau à Wakefield, gardefeu pour la circonscription de Gatineau, inspecteur des pensions de vieillesse pour la circonscription et membre du conseil des Chevaliers de Colomb de Hull.

Robert Andrew Bernard Brown a indiqué qu'il était commis à la paye, lorsqu'il s'est enrôlé en 1917. Il était l'un des seuls à ne pas être agriculteur. Il était le fils de Thomas Brown et de Margaret Pollock Blackburn, fille d'Andrew. Selon le révérend J.L. Gourley, dans son ouvrage intitulé, History of the Ottawa Valley, Andrew et son frère David sont arrivés à Hull en 1829 et se sont établis en face l'un de l'autre sur les berges de la rivière Gatineau, Andrew à l'ouest et David à l'est.

Beaucoup d'autres jeunes hommes avaient un lien avec Cantley : un peintre de 31 ans nommé Michael Tempeny et vivant à Toronto, qui s'est enrôlé à Hamilton, a indiqué que sa mère, Bridget, vivait à Wilson's Corners en 1918. Delmer Foley de Cantley, en 1918, était le fils de John Foley et de Hanna Maloney. Patrick Fleming, né à Cantley, était le fils de Mme James Fleming qui vivait sur l'avenue Bronson, à Ottawa. Lorsqu'il s'est enrôlé, en 1917, il avait déjà une expérience au sein de l'armée à titre de commis.

Le mystérieux vétéran de cette deuxième partie est Patrick Andrew Egan, qui a indiqué qu'il habitait à Cantley, lorsqu'il s'est enrôlé en mars 1916. Sa mère était Elebeth Egan et elle vivait en Angleterre. Il avait également une expérience antérieure au sein de l'armée, mais il a indiqué qu'il était agriculteur sur sa feuille d'engagement.

L'organisme « Cantley 1889 » souhaiterait obtenir toute information concernant les hommes ayant un lien avec Cantley du temps où ils ont servi à la guerre.

L'organisme « Cantley 1889 » remercie chaleureusement Mary Ann Carss, Reta Milks et Melissa Joyce de leur collaboration habituelle dans la production des articles mensuels.


Retour au liste...