Articles Cantley 1889

Echo Cantley Echo

Cet article a été publié par l'Écho de Cantley avril 2013, Volume 24 no 9. L'Écho de Cantley a explicitement autorisé la publication de ces articles pour l'information et le plaisir nos lecteurs.

Le retour sur terre du Champagne : Nouvelle vie au service du patrimoine

par Wes Darou, Robert Grenier

« Nous avons grandi au son des bateaux remorqueurs qui tiraient d'énormes estacades de billots. Les membres de l'équipage nous faisaient des signes de la main pour nous indiquer où trouver les meilleurs billots. On s'amusait tout l'été à tenter de se tenir debout sur les billots les plus lisses, comme les draveurs. Le plus plaisant était de se tenir debout sur les billots et de sauter les chaînes d'un billot à l'autre... Margaret Phillips »

Le 27 novembre dernier, the tugboat Le Champagne was removed from the shore of the Gatineau River and hauled up a steep hill to its new home in MaryAnn-Phillips Park. This boat is precisely the same tug that we find on the Cantley logo. The raising of the boat was the result of three years of effort led by Robert Grenier and Margaret Phillips, among others. Le Champagne has a colourful history, both old and new.

, le bateau remorqueur Le Champagne a été retiré des berges de la rivière Gatineau, puis tiré vers le haut de la colline escarpée pour ensuite être conduit jusqu'au parc Mary-Ann-Phillips, son nouveau domicile. Ce bateau est précisément le même remorqueur qu'on trouve sur le sigle de Cantley. La récupération du bateau est le résultat de trois années d'efforts dirigés par Robert Grenier et Margaret Phillips, entre autres. Le Champagne est riche en histoire, tant l'histoire ancienne que la plus récente.

Construit en 1950 au chantier naval Russel Brothers d'Owen Sound en Ontario, Le Champagne a passé sa carrière de plus de 40 ans à remorquer la pitoune sur la rivière Gatineau. La fin de la drave sur la rivière, en 1996, a finalement permis à la Municipalité d'acheter Le Champagne au coût de 5 000 $.

Le remorqueur est demeuré accosté dans une petite baie longeant le parc Mary-AnnPhillips. Il a été victime d'actes de vandalisme, rempli d'ordures et d'un mélange polluant de gazole et d'eau de pluie.

Sauver le remorqueur d'une détérioration honteuse aura été un processus long et complexe. Il a d'abord fallu éliminer en toute sécurité pour l'environnement, le mélange toxique qui s'y trouvait. Ensuite, après une année de planification, on a pu remorquer le bateau jusqu'au haut de la colline à l'aide de deux bulldozers de six tonnes, équipés de treuil. Une fois remonté, le bateau a été placé dans un trou de 10 x 4 x 1 mètres dans l'aire de jeu du parc. Il ne s'agit pas du premier remorqueur de la rivière Gatineau à être secouru. Certains sont devenus des structures de jeux populaires, d'autres ont été restaurés simplement en commémoration de notre patrimoine forestier.

Donc, pour moins de 5 000 $ et grâce à des centaines d'heures de bénévolat, une pièce importante de l'histoire de Cantley a réintégré la communauté. Les prochaines étapes consistent à remettre en place son grand râteau, à le peindre dans ses couleurs d'origine et à le présenter en tant que structure de jeux, accompagné d'un panneau de mise en valeur. Le Champagne commencera alors une nouvelle vie et ajoutera une nouvelle dimension à notre communauté, alliant l'histoire au plaisir.

Le remorqueur Lacalong au boulot.

 

L'équipage.

 

Retour au liste...